12 lecture des minutes

Développement durable : agir aujourd’hui pour mieux vivre demain

Définition   

Le développement durable a de multiples définitions, mais l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) propose de retenir officiellement celle-ci : « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». C’est en fait une citation de Gro Harlem Brundtland, Première Ministre norvégienne (en 1987), écrite dans son rapport à la suite de la toute première commission mondiale sur l’environnement de l’ONU.

Ainsi, on pourrait s’accorder pour dire que le développement durable s’inscrit dans un effort collectif, de tous les jours, qui vise à améliorer le présent, en le développant, tout en pensant aux conséquences que nos actes et décisions auront sur les futurs habitants de notre planète.

En clair, agir dans une logique de développement durable signifie « agir consciencieusement aujourd’hui pour améliorer les conditions de vie dans le but de mieux vivre demain ».

 

Famille enfant

 

Les piliers du développement durable

C’est en 1992 que le concept de développement durable prend un tout nouveau tournant. Lors du Sommet de la Terre tenu à Rio (Brésil) sous l’égide des Nations Unies, les officiels alors présents sur place lors de cette rencontre internationale, se sont mis d’accord pour travailler sur trois thèmes principaux ou trois piliers. Il s’agit de l’écologie / ou l’environnement ; de l’économie et du social.

Le développement durable se trouverait donc au croisement de ces trois notions !

 

1. Environnement 

Ce pilier semble plus que jamais être le pilier sur lequel il faut impérativement travailler aujourd’hui.

Il faut à la fois changer les façons dont nous nous comportons et consommons l’énergie, mais aussi diminuer la dépense des ressources naturelles de la planète (du moins, ne plus le faire de façon déraisonnée). Nous parlons là du gaz, du pétrole, de l’eau, des sols etc. Malheureusement, ces ressources sont en train de diminuer drastiquement à cause de l’utilisation que l’homme en a fait pendant des centaines d’années et tous les êtres vivants sur terre en subissent directement les conséquences. Au-delà des hommes, les animaux et les plantes sont eux aussi impactés et des espèces disparaissent de plus en plus fréquemment.

Le pilier environnemental cherche donc à encadrer les actions ou activités humaines pour s’assurer qu’elles se fassent le plus possible en respectant la nature et les écosystèmes : on cherche donc à les préserver mais aussi, quand cela est possible, à les restaurer !

Par exemple, il est important d’utiliser plus de pesticides et d’engrais naturels ; il faut diversifier les cultures sur les terres agricoles ; aider à la plantation des arbres (pour lutter contre la déforestation) ; ramasser et trier les déchets que l’on peut trouver par terre (chacun à son niveau) ; les gouvernements peuvent limiter la quantité de pêche autorisée sur certaines zones ou interdire des baignades abusives… Pensez à tout ce que nous pourrions changer si chacun faisait un petit peu plus attention !

 

2. ÉCONOMIE

Quand on parle de pilier économique dans le cadre du développement durable, on parle clairement d’économie « responsable ». Cela passe en grande partie par l’économie circulaire. Il y a quelques années encore, nous étions dans une économie du « tout jetable » comme le dit le ministère de la Transition Ecologique. Aujourd’hui, et depuis plusieurs années maintenant, les États ayant pris conscience des impacts environnementaux (entre autres) que l’économie du « tout jetable » avait sur notre planète, ont adopté une nouvelle façon de consommer.

Il faut aujourd’hui essayer de suivre cette logique responsable et durable :

idealys-pin-orange-1 Produire de façon responsable, en respectant les ressources de façon durable ;
idealys-pin-orange-1 Consommer selon ses besoins sans exagération et en respectant les circuits courts ;
idealys-pin-orange-1 Allonger la durée de vie des produits achetés, en les réparant plutôt qu’en les jetant tout de suite ;
idealys-pin-orange-1 Trier et recycler tous les matériaux quand cela est possible, qui seront ensuite réutilisés pour la conception de produits élaborés à partir de matière recyclée, etc. C’est un cercle vertueux !

Le commerce équitable fait aussi partie de ce pilier. Il vise à ne pas exploiter les travailleurs sous-payés ; à rémunérer correctement tout travail à sa juste valeur ; à respecter les conditions basiques de droit du travail (âge minimum, heures raisonnables, pas de maltraitance etc.).

Finalement, le mieux est encore de rester sur une économie locale, car cela limite les risques de problèmes liés aux droits de l’homme et cela respecte d’autant plus l’environnement.

 

3. SOCIAL

Le pilier « social » fait référence aux problèmes d’équité et de droits de l’homme auxquels nous faisons face, à plus ou moins grande échelle selon les pays. Dans les pays développés, cela peut sembler moins flagrant que dans les pays les plus pauvres, mais il y a tout de même encore des inégalités.

Les droits de l’homme sont encore malheureusement parfois bafoués dans certains pays. Guerres, dictatures, idéologies, … peu importe les raisons, les causes et les enjeux, les droits de l’homme sont un pilier très important du développement durable pour donner les mêmes chances à tous les êtres humains et rétablir le plus de justice possible.

Le pilier social essaie de rétablir ou diminuer les inégalités entre classes sociales et pays. Il y a une vraie barrière entre les pays du Nord et ceux du Sud. Les pays avec les populations les plus pauvres (en grande majorité au Sud) sont ceux qui subissent le plus les impacts des grandes puissances mondiales. Le réchauffement climatique et le manque de ressources se font particulièrement ressentir dans ces pays alors qu’ils ne contribuent pas à la même échelle aux émissions de gaz à effet de serre par exemple. Le but est de rééquilibrer et limiter les différences de richesses.

 

Enfants rires

 

Les objectifs à suivre pour mieux vivre demain

Certaines organisations mondiales ou associations se sont lancées des objectifs à suivre pour répondre aux besoins environnementaux, sociaux et économiques dans les pays les plus défavorisés notamment.

Voici quelques exemples d’objectifs officiellement fixés par les Nations Unies. Ces objectifs sont d’ailleurs suivis par de nombreux pays pour tenter, tous ensemble, de changer et d’avoir un meilleur avenir. Le but est d’arriver à les atteindre avant 2030.

Ces objectifs, comme vous pourrez le voir, peuvent être appliqués à (presque) tous les pays les plus défavorisés (cela n’empêche pas de les appliquer dans les pays développés, bien au contraire, car comme on le sait, il y a encore énormément d’inégalités entre certaines classes sociales). L’un des objectifs du développement durable est ainsi de réduire les inégalités entre les pays.

Vous pouvez, vous aussi, à votre hauteur tenter d’en appliquer quelques-uns au quotidien, ou au moins de façon ponctuelle pour aider vos prochains, la planète et l’environnement.

idealys-pin-orange-1 Donner ce qu’on n’utilise pas ou plus. -> Faites du tri chez vous, et mettez de côté ce que vous n’utilisez pas ou plus. Si possible, donnez vos affaires à des associations qui s’occuperont de redistribuer les biens aux plus démunis. C’est aussi une bonne façon de moins consommer et de réduire votre impact sur l’environnement.

Le saviez-vous ? Votre application Idealys vous permet de poster des annonces et ainsi facilement échanger, vendre ou donner vos vêtements ou tout autre objet dont vous n’avez plus besoin. Tous les résidents de votre immeuble auront accès à vos annonces ! Simple, écologique et économique !

idealys-pin-orange-1 Soutenir l’agriculture et les commerces locaux. -> Achetez local pour soutenir les petits commerçants et les aider, surtout en ces temps de crise. Vous aurez un impact social et économique ! Mais votre geste aura aussi un impact au niveau environnemental puisque consommer local permet de diminuer les importations de produits venus de l’étranger (par avion ou bateau, ce qui consomme énormément de carburant et augmente les gaz à effet de serre présents dans notre atmosphère). Il faut ainsi essayer de produire de façon responsable dans le but de mieux consommer !

Le saviez-vous ? Idealys vous aide dans cette démarche en vous mettant en relation avec vos commerces de proximité ! Profitez des bons plans !

idealys-pin-orange-1 Eviter de gaspiller la nourriture. Plus d’1/3 de la nourriture mondiale est gaspillée chaque année selon les Nations Unies. Essayez de consommer moins et mieux et de ne pas jeter inutilement vos aliments. Des millions de personnes sont, encore aujourd’hui, sous-alimentées. Le but est d’éliminer la faim tout en permettant aux personnes les plus démunies d’avoir une certaine sécurité alimentaire et une meilleure nutrition globale.

idealys-pin-orange-1 Vacciner les membres de sa famille. Pensez bien à vérifier auprès de votre médecin traitant ou n’importe quel organisme de santé quels sont les vaccins obligatoires ou recommandés dans votre pays (ou même avant de partir à l’étranger) ! Encore trop de personnes souffrent au quotidien de maladies sans pouvoir se soigner : l’objectif est de leur permettre de vivre plus sainement.

idealys-pin-orange-1 Arrêter de gaspiller l’eau. Pensez à éteindre les robinets quand vous n’avez pas besoin de l’eau, par exemple lorsque vous faites la vaisselle ou quand vous vous brossez les dents. Cela réduira forcément vos dépenses : vous ferez des économies et vous entrerez dans un cercle vertueux d’écoresponsabilité en pensant à votre planète ! D’ailleurs, l’accès à l’eau potable est encore loin d’être une généralité : trop de pays n'ont pas accès à l’eau potable. L’assainissement des eaux semble être une bonne solution pour aider ces populations démunies.

Le saviez-vous ? L’application Idealys vous permet de suivre avec précision vos dépenses énergétiques au quotidien. Eau, électricité, chauffage et même gaz. Visualisez facilement vos consommations globales ou détaillées, analysez les tendances et comparez avec d’autres logements ! Vous pouvez réduire vos factures et adopter des gestes écoresponsables.

idealys-pin-orange-1 Utiliser des ampoules et autres appareils à basse consommation. Remplacez vos vieilles ampoules par des ampoules LED qui consomment bien moins et qui se recyclent aisément, mais essayez aussi d’acheter des appareils électroménagers à basse consommation : privilégiez les classes énergétiques A à C ! L’objectif est de garantir à tous l’accès à des services énergétiques fiables et durables, sans être trop onéreux : les énergies propres coûtent encore assez cher, et tous les hommes ne peuvent pas se permettre leur utilisation. C’est pour cela que les coûts doivent être revus à la baisse et être plus facilement accessibles pour ceux qui en ont le plus besoin.

idealys-pin-orange-1 Changer sa façon de se déplacer et utiliser les nouvelles mobilités. On parle souvent de mobilité verte dans les grandes villes : ce sont tous les nouveaux moyens de locomotion mis à disposition sur un territoire qui sont très peu polluants et respectueux de l’environnement (bus, tramways, pistes cyclables). Tout comme la mobilité décarbonée qui est au centre des préoccupations de la smart city. Elle vise à réduire l’utilisation des moteurs essence et diesel pour aller vers des moteurs électriques ou à base de biocarburants. La ville de demain se travaille dès aujourd’hui !

idealys-pin-orange-1 Recycler au maximum le verre, l’aluminium et le plastique : pensez au tri sélectif, vous pouvez facilement le faire à votre niveau. Regardez dans votre local poubelle, vous verrez des containers de différentes couleurs avec des étiquettes expliquant quoi jeter et où ! Le verre se jette en général dans des gros containers extérieurs à la résidence, il y en a un peu partout dans les villes et villages.

Le saviez-vous ? Idealys vous aide dans cette démarche écoresponsable et a créé la Responsabilité Sociétale dans l'Habitat

idealys-pin-orange-1 Changez vos habitudes pour arrêter ou ralentir le réchauffement climatique. C’est le moment ou jamais d’adopter des comportements plus écoresponsables. En hiver, essayez par exemple de limiter la température ambiante à 19 °C maximum ; et en été, évitez de mettre la température trop basse. Cela consomme énormément mais c’est aussi mauvais pour l’environnement.

 

Paysage lac

 

Vous pouvez également aider des associations en faisant des dons (argent ou biens). Les Nations Unies ont listé ces objectifs :

idealys-pin-orange-1 Embaucher les jeunes. Au-delà de ça, tous les hommes devraient avoir le droit à un travail décent. Les pays les plus développés peuvent ainsi aider ceux qui sont le plus en retard en promouvant une croissance économique durable et soutenue.

idealys-pin-orange-1 Planter des arbres.

idealys-pin-orange-1 Conserver la faune et la flore marines : attention à ces ressources qui sont trop souvent surexploitées. Il faut essayer de les conserver tout en les exploitant (car c’est nécessaire pour se nourrir) de façon réfléchie. Cela fonctionne aussi pour les ressources terrestres bien sûr. Il faut essayer à tout prix de préserver tous les écosystèmes.

idealys-pin-orange-1 Financer des projets d’infrastructures. Le but est d’encourager l’innovation tout en mettant en place des infrastructures résilientes et modernes.

idealys-pin-orange-1 Rendre concrète l’égalité des sexes. Les droits des femmes et filles, dans beaucoup de pays, sont encore trop bafoués voire inexistants comparés à ceux des hommes. Le but est d’aider les femmes à devenir autonomes et à avoir plus de droits.

idealys-pin-orange-1 Aider à l’éducation des enfants dans les communautés les plus isolées et pauvres. Tous les hommes devraient avoir droit à une éducation de qualité et avoir les mêmes possibilités d’études : l’équité dans l’apprentissage est un objectif important, tout au long de la vie.

idealys-pin-orange-1 Soutenir les personnes désavantagées et lutter contre la pauvreté sous toutes ses formes.

Enfin, l’un des objectifs les plus importants, si ce n’est LE plus important est de… défendre les droits de l’homme. Car nous devrions tous être égaux et avoir les mêmes chances.

 

Amis

 

Et pour les entreprises alors ? 

Quand on pense « entreprise », on pense très souvent à « RSE » ou Responsabilité Sociétale des Entreprises. Eh bien, les deux notions (RSE et développement durable) sont liées finalement ! Car la RSE reprend elle aussi (à plus ou moins grande échelle) les piliers du développement durable : on retrouve des enjeux environnementaux, sociétaux et économiques ! Finalement, la RSE c'est la responsabilité que les entreprises prennent vis-à-vis des enjeux du développement durable.

Concrètement, « une entreprise qui pratique la RSE va donc chercher à avoir un impact positif sur la société tout en étant économiquement viable » ; comme l’explique le ministère de l’Economie des Finances et de la Souveraineté Industrielle et Numérique.

D’ailleurs, il y a 7 thématiques centrales qui définissent la RSE selon la norme ISO 26000 (standard international) : la gouvernance de l’organisation ; les droits de l’homme ; les relations et conditions de travail ; l’environnement ; la loyauté des pratiques ; les questions relatives aux consommateurs ; les communautés et le développement local.

Mais quels sont les avantages pour les entreprises ? Eh bien, il y en a plusieurs. S’engager dans la RSE, c’est :

idealys-pin-orange-1 Faire des économies. Qui dit RSE dit diminution des consommations globales (le but est de faire attention aux dépenses énergétiques comme l’électricité, l’eau…) et forcément, il y a une certaine réduction des coûts sur le moyen et long termes ;

idealys-pin-orange-1 Attirer plus d’investisseurs, de fournisseurs et de partenaires qualifiés car c’est un vrai levier de croissance et de performance ;

idealys-pin-orange-1 Se différencier de la concurrence : car c’est un outil avec un impact positif fort. Une entreprise engagée se démarque et gagne plus de parts de marché ;

idealys-pin-orange-1 Satisfaire les attentes des clients ou des consommateurs. On le sait : selon le baromètre 2021 de Greenflex, « 85% des Français considèrent que les entreprises et les marques ont une très forte responsabilité d’agir en faveur de la consommation responsable ». Et l’écoresponsabilité n’a jamais été aussi importante qu’aujourd’hui avec notamment le réchauffement climatique : les consommateurs changent, et les entreprises tendent à les suivre ;

idealys-pin-orange-1 Améliorer sa marque employeur et donner une bonne image de soi. Cela permet de motiver et de garder ses employés tout en attirant de nouveaux talents dans les équipes !

Le saviez-vous ? Idealys a créé son propre pendant de la RSE pour les particuliers. Il s’agit de la RSH : la Responsabilité Sociétale dans l’Habitat

Les entreprises ont elles aussi leurs propres objectifs fixés par le Pacte mondial des Nations Unies. Il s’agit d’un engagement sur la base du volontariat. 10 objectifs ou « principes » ont été fixés pour les aider à s’engager dans une démarche de développement durable. Les entreprises qui souhaitent donc changer et s’engager doivent respecter : les droits humains, le droit du travail, de l’environnement mais aussi lutter contre la corruption.

Voici les 10 principes que les entreprises peuvent appliquer selon le Pacte mondial des Nations Unies :

 

Droits de l’homme :

idealys-pin-orange-1 Principe 1 : respecter et protéger le droit international tout en respectant les droits fondamentaux de l’homme.

Toutes les entreprises, peu importe le statut, la taille, le secteur d’activité, doivent respecter les droits de l’homme. Pour cela, les entreprises doivent se référer à la Charte internationale des droits de l’homme mais aussi aux conventions de l’Organisation internationale du travail. Concrètement, voici quelques exemples d’actions à mettre en place : mécénat, partenariats, investissements sociaux, engagements politiques, et toutes autres actions en lien.

idealys-pin-orange-1 Principe 2 : ne pas violer les droits de l’homme.

On parle ici surtout de complicité de violation. Les entreprises ne doivent pas s’impliquer directement ou indirectement dans quelconque violation des droits de l’homme. Ce risque de violation est plus présent dans les pays sous-développés, mais il peut arriver très vite, peu importe le pays et le secteur d’activité. Il faut donc faire attention aux actions et décisions prises sur court, moyen et long termes !

 

Normes internationales du travail :

idealys-pin-orange-1 Principe 3 : respecter la liberté d’association et ne pas ignorer le droit de négociation collective en entreprise.

Pour que les collaborateurs d’une entreprise se sentent bien, il est important de leur faire savoir qu’ils travaillent dans un climat sain : sans violence, sans pression, sans crainte ni menace. La liberté d’association signifie que les employeurs et syndicats des travailleurs peuvent discuter de certains accords qui viseraient à améliorer les conditions de travail en entreprise. La négociation collective est le fait de pouvoir les voter officiellement et légalement. On parle d’accord collectif ou de convention collective.

idealys-pin-orange-1 Principe 4 : éliminer le travail forcé ou obligatoire.

Le travail forcé est présent aussi bien dans les pays sous-développés que les plus développés. Il faut essayer de comprendre pourquoi le travail est forcé parfois afin de pouvoir y remédier. Quand les personnes subissant un travail forcé sont repérées, il est important de les retirer de leur poste de travail et il faut les aider à trouver des alternatives en relation avec leurs compétences.

idealys-pin-orange-1 Principe 5 : mettre fin au travail des enfants.

Il n’est en aucun cas acceptable, peu importe l’environnement. Il est important de diffuser le message et de faire comprendre et réaliser tous les risques encourus par les enfants. Pour faire sortir un enfant du monde du travail, le plus simple est souvent de faire appel à des associations extérieures qui savent comment se battre et où appuyer pour faire pression. Si un enfant est repéré en plein travail, alors que ce n’est pas sa place, il faut le retirer du lieu et chercher à le scolariser tant que possible pour lui redonner toutes ses chances.

idealys-pin-orange-1 Principe 6 : ne pas discriminer.

Voici les critères de discrimination à l’embauche selon le Code du Travail (art. L. 1132-1)  : l’origine ; le sexe ; les mœurs ; l’orientation ; l’identité sexuelle ; l’âge ; la situation familiale ; la grossesse ; les caractéristiques génétiques ; l’appartenance ou la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation ou une race ; les opinions politiques ; les activités syndicales ou mutualistes ; les convictions religieuses ; l’apparence physique ; le nom de famille ; le lieu de résidence ; l’état de santé ; le handicap.

Il est important de ne pas se baser sur ces critères quand une entreprise décide d’embaucher quelqu’un : chacun doit avoir les mêmes chances à l’embauche.

 

Environnement :

idealys-pin-orange-1 Principe 7 : adopter le principe de précaution face aux problèmes environnementaux.

Les entreprises peuvent adopter un code de conduite respectueux de l’environnement, en créant un comité de direction qui supervisera sa bonne application ; communiquer entre toutes les parties prenantes qui peuvent être impactées par ce code ; ou encore soutenir la recherche.

idealys-pin-orange-1 Principe 8 : promouvoir une responsabilité environnementale.

Le but pour les entreprises est de créer une stratégie sur le long terme. Une stratégie responsable. Pour cela, elles peuvent : définir des objectifs, travailler avec des fournisseurs responsables, adopter des chartes environnementales, changer ou définir une vision globale responsable et s’y tenir.

idealys-pin-orange-1 Principe 9 : utiliser des technologies responsables.

Les entreprises qui le peuvent doivent établir une certaine politique d’entreprise qui retrace l’utilisation de technologies respectueuses de l’environnement et communiquer sur leur utilisation avec toutes les parties prenantes. Il faut être le plus transparent possible. L’utilisation de technologies ciblées doit se faire dans une logique de durabilité avant de penser « rentabilité coûte que coûte ». Il faut penser à demain (tout en étant rentable bien entendu).

 

Lutte contre la corruption :

idealys-pin-orange-1 Principe 10 : agir contre la corruption.

Il est impératif pour les entreprises d’appliquer des politiques et règlementations visant à lutter contre la corruption, de communiquer sur cette lutte de façon annuelle et enfin de s’allier avec les parties prenantes de l’entreprise afin d’accélérer la lutte et d’uniformiser les règles de base à respecter.

Ces 10 principes sont applicables aux entreprises qui souhaitent un vrai changement. Ils demandent certes un engagement, mais sans cela, rien ne serait possible. Il faut s’investir et se donner les moyens pour des lendemains meilleurs, à toutes les échelles !

Alors, êtes-vous prêts vous aussi à adopter des gestes plus écoresponsables pour le bien-être de tous ? Essayons d’agir dès maintenant, à notre hauteur pour mieux vivre demain ! 

 

Découvrez la responsabilité societale de l'habitat !