7 lecture des minutes

Bornes de recharge électrique : le nouvel enjeu de la smart city

bornes de recharge vehicule electrique

Le paradoxe entre l’offre et la demande

Les véhicules électriques n’ont jamais connu un tel succès ! En 2020, près de 120 000 voitures électriques s'étaient vendues en France, soit une hausse d’environ 135 % en un an. Mais ce n’est pas tout : il existe aussi sur le marché français des voitures hybrides rechargeables, aux moteurs électriques et thermiques, qui elles aussi connaissent une augmentation des ventes sans précédent : + 304 % de ventes sur la même période. D’ailleurs, le succès ne s’arrête pas là puisqu’en 2021, les ventes de ces véhicules se sont envolées de 62 % selon l’Avere France. Et selon Jean-Baptiste Djebbari (ex Ministre délégué chargé des Transports), il y aurait en France près de 500 000 voitures électrifiées en circulation. Le secteur devrait connaître une croissance exponentielle, pour non loin de 16 millions de voitures électrifiées dans 15 ans.

Pourquoi un tel engouement ? Plusieurs raisons peuvent expliquer cet engouement général des conducteurs français :

idealys-pin-orange-1 Les constructeurs proposent de plus en plus de modèles et beaucoup de marques ont annoncé qu’elles proposeraient uniquement des modèles 100% électriques d’ici 2030 ;

idealys-pin-orange-1 Les constructeurs sont également incités par l’Etat à électrifier leurs gammes de véhicules avec l’arrivée très prochaine de la norme Euro7 (norme anti-pollution) qui s’annonce très stricte mais aussi car l’Europe se dirige d'ici 2035 vers une interdiction totale des ventes de véhicules thermiques (voté par le Parlement Européen en juin 2022) ;

idealys-pin-orange-1 Il y a de nombreuses aides à l’achat de véhicules électriques ;

idealys-pin-orange-1 Une augmentation constante du prix du carburant (surtout ces derniers mois) ;

idealys-pin-orange-1 Une perception positive de la technologie par les consommateurs ;

idealys-pin-orange-1 Mais aussi un enjeu écologique prédominant.

En effet, les Français sont toujours plus nombreux à se tourner vers un style de vie écoresponsable et préfèrent rouler dans des voitures électriques, plus écologiques que les voitures à moteur essence ou diesel, réduisant considérablement les gaz à effet de serre qui polluent notre environnement au quotidien. Il y a donc un besoin croissant en électricité pour recharger les voitures, et donc de bornes de recharge électrique.

La demande de véhicules électriques, ou hybrides rechargeables, explose en France, mais il semblerait que la réponse de l’Etat ne soit pas suffisamment rapide pour répondre aux besoins des conducteurs. Il y a encore un certain retard vis-à-vis du nombre de bornes de recharge électrique en France. Ce n’est d’ailleurs pas le seul problème qui fait surface : selon l’Observatoire de la qualité des services de recharge électrique accessibles au public, ¼ des bornes publiques sont aujourd’hui inutilisables : problèmes de fonctionnement, dégradations externes…

C’est pour faire face à ces incidents sur la voie publique que de plus en plus de parkings privés proposent aux visiteurs ce service de bornes de recharge électrique. Ces installations sont d’ailleurs satisfaisantes pour près de 85 % des utilisateurs. Ces bornes peuvent soit être mises à disposition dans des centres commerciaux, en grande surface ou sur les aires d’autoroutes, soit être installées dans des résidences privées (individuelles ou collectives). Aujourd'hui, il y aurait seulement 2% des copropriétés qui seraient équipées de bornes selon Total Energies, mais cela devrait rapidement changer et notons que pour tous les bâtiments résidentiels neufs construits après le 11 mars 2021, la loi d'orientation des mobilités impose l'obligation de pré-équipement pour l'installation de bornes de recharge pour véhicules électriques. Idealys fournit dans son application la possibilité de souscrire à un abonnement pour une borne électrique, mise ensuite à disposition via son partenaire. Les motorisations électriques ou hybrides s’inscrivent plus que jamais dans les nouvelles mobilités vertes des smart cities et deviennent un vrai enjeu pour les collectivités et les métropoles.

Aussi, il faut noter que plusieurs formes d'installation peuvent être envisagées en copropriété : soit avec une infrastructure collective à la charge de la copropriété, soit avec une installation de borne individuelle et des frais à la charge de chaque copropriétaire. Dans tous les cas, cela se décide lors des assemblées générales. Bien entendu, les installations peuvent soit se faire en parking souterrain, soit en extérieur.

 

Le comportement des utilisateurs urbains et ruraux

Selon l’enquête « Utilisation et recharge : Enquête comportementale auprès des possesseurs de véhicules électriques » publiée en février 2021 par le fournisseur d’électricité Enedis, 79 % des utilisateurs de véhicules électriques ou hybrides possèdent également un autre véhicule, mais ils utilisent en priorité le véhicule électrique, plus agréable et plus rentable sur le long terme. D’ailleurs, en moyenne, un conducteur français parcourt chaque jour 44 kilomètres avec son véhicule électrique, bénéficiant d’une autonomie de 250 kilomètres sur autoroute et 350 kilomètres sur route avant recharge. Une utilisation quotidienne qui montre bien l’intérêt et le besoin d’avoir accès à des bornes de recharges fonctionnelles, disponibles à plusieurs endroits stratégiques sur le chemin de chaque utilisateur.

 

borne recharge vehicule electrique

 

Pour information, en maison individuelle, la recharge de voitures électriques se répartit de la sorte : 43 % sur une prise classique, 37 % sur une prise renforcée type Green Up et 19 % sur une prise borne ou Wallbox qui charge rapidement. Ces différentes prises ont des impacts à la fois économiques et environnementaux. En effet, les prises renforcées, et donc plus rapides en termes de temps de charge, sont beaucoup plus énergivores. Il faut donc choisir entre rapidité de recharge et économies d’énergie ou financières. De nouvelles options arrivent en plus sur le marché : le système de charge à domicile T’Z, adaptable à tous les parkings et qui utilise peu de matières premières et le système T2’Z qui protège les utilisateurs contre les chocs électriques, disponibles dès septembre 2022 sur le marché français.

La grande majorité des conducteurs urbains recharge son véhicule à domicile, le soir en rentrant du travail afin de pouvoir l’utiliser de nouveau le lendemain, et les recharges au travail se font alors occasionnellement. Alors que selon l’« Étude prospective sur les modèles économiques de la recharge » effectuée par Sia Partners en 2021, les utilisateurs ruraux, eux, utilisent plus les bornes de recharges électriques publiques ou disponibles en centre commercial.

Il est donc important de développer ces deux sortes de dispositifs, car c’est près de 70 % des utilisateurs qui utilisent une borne de recharge en dehors de leur domicile ou de leur lieu de travail en milieu rural. Il y a cependant, pour l’instant, un manque de bornes de recharge électrique publiques, et leur emplacement est parfois trop restreint aux grandes villes : certains conducteurs ruraux ont moins de bornes publiques que des citadins de grandes villes qui ont plus de choix. Pas de panique cela dit, puisque le gouvernement compte bien remédier à ça et proposer de nombreuses solutions pour améliorer l’expérience des voyageurs sur tout le territoire comme vous pourrez le voir dans la suite de cet article.

Le nombre de recharges en maison individuelle est stable, alors que celui en immeuble progresse. D’ailleurs, la principale motivation des personnes qui pilotent elles-mêmes leur recharge est, comme on peut s’en douter, la réduction des coûts sur la facture d’électricité (notamment grâce aux heures pleines ou creuses, ce qui fait une grosse différence sur les factures). Par exemple, pour recharger totalement un petit modèle de voiture électrique (type Renault Zoe), il faut compter 9,63 € par plein en heures pleines et 7,03 € en heures creuses selon les estimations d’EDF. C’est pourquoi le pilotage énergétique est important. Il permet d’atténuer les pics de consommation (en limitant la recharge du véhicule aux moments creux) et il évite le recours à des sources d’électricité polluantes, et contribue ainsi à la transition écologique.

On peut faire le lien ici avec les smart grids. Les smart grids, ou réseaux intelligents, sont des réseaux d’électricité qui font en sorte d’ajuster tous les flux électriques entre les fournisseurs d’énergie et les consommateurs de cette dernière, grâce aux nouvelles technologies informatiques. Les smart grids fonctionnent avec de nombreux capteurs positionnés sur la chaîne de valeur, qui collectent et traitent des informations reçues et qui permettent ainsi de faire des ajustements en temps réel quand il y a un problème de consommation électrique ou énergétique. Le principal avantage ici est de faire des économies d’énergie, en fonction des besoins réels et des dépenses énergétiques. Et surtout d’anticiper en amont les potentiels pics de consommation d’énergie, en prenant en compte une multitude de paramètres (économiques, sociétaux, climatiques…) et en proposant des solutions efficaces.

 

Des besoins à satisfaire : la réponse du gouvernement

Le besoin des consommateurs en bornes de recharge électrique ne cesse de croître, et cela devient un vrai enjeu pour les métropoles et villes françaises : il faut pouvoir satisfaire les besoins des habitants pour les aider à continuer leur transition écologique et écoresponsable. Selon l’« Étude prospective sur les modèles économiques de la recharge » effectuée par Sia Partners en 2021, l’objectif de l’état est de proposer 100 000 points de recharges d’ici fin 2022, tout en s’assurant d’un bon maillage territorial pour que le plus d’utilisateurs puissent en profiter. On passerait ainsi de 50 000 bornes en 2021 à 100 000 en un peu plus d’un an ! Le but est d’en mettre à disposition un peu partout en France, en collaboration avec les collectivités locales et autres gros organismes privés (grande distribution, autoroutes…). Au 31 mars 2022, un peu moins de 60 000 points de recharge électrique sont accessibles selon l’Avere France : l’objectif affiché par le gouvernement n’est donc pas encore atteint.

 

vehicule-electrique

 

Le but pour le gouvernement est donc de proposer un plus grand déploiement au niveau national, afin de permettre aux utilisateurs de pouvoir voyager sur de plus longues distances, mais aussi d’assurer un meilleur partage de l’information auprès des utilisateurs qui ne savent pas où recharger leur voiture la plupart du temps. L’objectif est aussi de rassurer les conducteurs en proposant une meilleure qualité des bornes de recharges qui sont parfois abîmées, et un nombre plus important de bornes disponibles sur les trajets. Cela passera d’ailleurs par une installation obligatoire de bornes de recharge sur toutes les aires d’autoroute d’ici fin 2022. L’enjeu principal pour le gouvernement est donc de créer des conditions propices à l’électrification des véhicules sur tout le territoire avec des enjeux environnementaux profonds. En effet, le but est de multiplier le nombre de véhicules électriques et donc de diminuer le nombre de voitures à moteur thermique, trop polluantes sur nos routes : l’enjeu environnemental prend le dessus et il est important de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de carbone notamment.

De plus, des subventions sont proposées aux utilisateurs pour les convaincre de passer à l’électrique. Un particulier peut ainsi recevoir deux subventions quand il décide d’installer une borne de recharge électrique en maison individuelle ou en logement collectif en copropriété. Il s’agit du crédit d’impôt (75% du montant des dépenses, limité à 300€ par système de charge) et d’un taux de TVA réduit à 5,5 % (cette taxation s’applique pour les « travaux de pose, d’installation et d’entretien des infrastructures de recharge pour véhicules électriques » pour les logements neufs de plus de 2 ans, en tant que résidence principale ou secondaire). En logement collectif, il y a en plus une prime « Advenir » qui s’élève à hauteur de 50 % du projet d’aménagement en cours.

 

Idealys au service de la transition écologique

Idealys anticipe les besoins du marché et des consommateurs français en proposant aux occupants un service de gestion des bornes de recharge électrique. A travers sa fonctionnalité « Mon Stationnement », la plateforme Idealys Smart Services permet de mettre en location sa place de parking et de bénéficier d’un accès aux bornes de recharge électrique disponibles. Elle propose également la réservation de voitures en autopartage.

 

Retrouvez plus d'informations sur nos services :

DÉCOUVREZ NOS SOLUTIONS !